"RÉCITS DE LA KOLYMA" de VARLAM CHALAMOV

Publié le par Zoso

Plutôt que de se demander si Michel Houellebecq méritait le Goncourt et si l'auto-fiction était bien la thématique principale de la rentrée 2005, je me suis plongé, avec deux ans de retard, et sur les bons conseils de Tania Mouraud, dans l'incroyable recueil de Varlam Chalamov, "Récits de la Kolyma" publié aux éditions Verdier.


Varlam Chalamov a passé 17 ans de sa vie dans le Goulag soviétique, au fin fond de la Sibérie, dans une région tellement reculée que les détenus se considéraient comme habitant sur une île et qu'il disaient "rejoindre le continent" lorsqu'ils s'imaginaient sortir de la zone des camps. Comme la grande majorité de ses co-détenus, Chalamov n'a jamais bien su pourquoi il avait été interné. Sa 1ère arrestation date de 1937 pour "activité contre-révolutionnaire trotskiste", il est alors envoyé à la Kolyma avec la directive spéciale "affectation aux travaux pénibles".


VARLAM CHALAMOV


Chalamov nous plonge avec une écriture incroyablement moderne dans cet univers assez méconnu des camps soviétiques, là où "Prévoir sa vie plus d'un jour à l'avance n'avait aucun sens". Et effectivement, je connaissais assez bien les camps de de concentration nazis et finalement pas du tout ceux des soviétiques. Les récits sont extrêmements brefs, 2, 3, 4 pages. Il n'y a jamais aucune explication, aucun préambule. On entre de plein pied dans chaque histoire, où l'on apprend indifféremment la grande histoire ou le petit détail... 

Que le pin nain se redresse soudain fin mars et annonce comme un instrument de précision la fin de l'hiver. Qu'on peut déterminer la température de l'air même si le thermomètre est cassé, il suffit de cracher et s'il gèle au vol, la température est inférieure à - 50°. La température étant évidemment essentielle en Sibérie, on ne travaille plus en dessous de -56° (à- 55° c'est encore un jour ouvrable). Que "deux semaines, c’est très exactement le temps qu’il faut pour transformer un homme valide en crevard". Que la plupart des travaux effectués en dehors du camp ne sont même pas surveillés par des gardiens (la situation géographique extrême de la Kolyma au fin fond de la Sibérie suffisant largement à dissuader la majorité des tentatives d'évasions)... etc... etc....


Les récits seront d'abord publiés de façon fragmentaire. Une première édition complète verra le jour à Londres en 1978. Quand l'exemplaire parvient enfin à Chalamov, celui-ci reclus dans un asile pour vieillards est devenu aveugle. Il meurt en 1982 sans avoir jamais vu son livre.


Publié dans LITER RATURES

Commenter cet article

rosa 04/10/2010 11:03



Céline publie  dans "Bagatelle ...."des extraits sortis  du Talmud qui sont discrimatoires envers les non juifs ! pourquoi les medias n'en parlent jamais des ces ecrits talmudiques ,
alors qu'à longueur d'année on nous"les goys" qualifie d'antisémite ???? et l'on nous culpabilise et jamais l'on ne condamne ces écrits horriblement xenophobes . merci pr votre reponse



AMOUSSINA MARINA 04/09/2010 18:12



Je me souviendrai toujours de SOUSOUMANE, région qui abritait le goulag où je suis née.



Quantàsoi 12/04/2006 13:02

Ca a l'air très bien (je sais pas si très bien c'est le mot juste) ... un peu déprimant peut-être... je ne sais pas si je vais le lire en fait ...

:0007: Youk 31/03/2006 11:57

Le marqueur estats-perso est dans mon pied de page. Mais ce qui t'est fourni par estats est en javascript (interdit en mode confiance) donc tu dois virer toutes les lignes comprises en et pour ne laisser que les 3 ou 4 dernières lignes.

C'est comme ça que j'ai modifié mon marqueur.

Avantages : tu as tes stats (pas complètes certes, mais suffisantes)  + la pub ne s'affiche pas.

Si tu colles le script qu'ils te donnent, OB l'efface automatiquement car c'est du javascript .
Amicalement.

sisi 31/03/2006 01:58

Bien vu ce blog ! Continue ainsi ! :)



euromillion resultat euro million resultat euromillions