"FLYING RATS" de KADER ATTIA, biennale d'art contemporain de LYON

Publié le par Zoso

J'adore les polémiques (surtout si elles son stériles, ce sont les meilleures !) , je n'allais donc pas rater l'occasion de vous parler de "FLYING RATS" de KADER ATTIA, installation au combien controversée de la huitième biennale d'art contemporain de Lyon.



"FLYING RATS" de KADER ATTIA 2005 à la sucrière dans le cadre de la biennale d'art conteporain de Lyon "l'expérience de la durée"




Les faits : occupant entièrement une salle de La Sucrière, une grande cage grillagée enferme 45 mannequins d'enfants et 150 pigeons bien réels et bien vivants (le tout ressemblant à une cour de récréation). Les représentations des enfants sont en mélange de mousse et de graines et constituent donc la seule source de nourriture pour les pigeons ! Vous sentez venir l'astuce ? Donc, puisqu'ils sont là pour ça, les mannequins d'enfants se font peu à peu picorer par les pigeons et la jolie cour de récréation se transforme en champ de bataille. Le rapport avec l'expérience de la durée est évident, puisqu'il s'agit d'une oeuvre qui évolue tout au long de son exposition (dites "Work in progress", ça fait chic) et qui traite de l'enfance (période sensible et tabou de l'être humain).



"FLYING RATS" de KADER ATTIA 2005 à la sucrière dans le cadre de la biennale d'art conteporain de Lyon "l'expérience de la durée"




Ce qu'en dit l'artiste : (propos extraits du journal "20 mn" )

-Pourquoi avoir créé une volière de pigeons " mangeurs d’hommes "?


-C’est parti d’une anecdote. Enfant à Sarcelles, je me suis évanoui dans la cour de l’école. Quand j’ai repris connaissance, les pompiers m’ont demandé si j’avais vu les oiseaux ! Ne connaissant pas cette expression populaire, je n’ai pas compris ce qu’ils voulaient dire. Du coup, j’ai grandi avec cette phobie des oiseaux.

-Que signifie ce titre, Flying Rats ?


-C’est le nom donné aux pigeons aux Etats- Unis. Ils sont propres quand ils vivent dans les falaises. Ceux des villes, bourrés de maladies, constituent une dégénérescence de la race. La volière est une métaphore de la décrépitude de notre société, où l’homme crée des choses qu’il ne maîtrise plus. Cette œuvre, c’est pareil : elle est sous l’emprise des pigeons…

-Comment va- t- elle évoluer ?


-Les premières sculptures ont été dévorées en une semaine. On verra bien ce qu’il restera fin décembre…



"FLYING RATS" de KADER ATTIA 2005 à la sucrière dans le cadre de la biennale d'art conteporain de Lyon "l'expérience de la durée"




L'interprétation : On ne peut s'empêcher d'y voir une allusion aux Oiseaux d'Hitchcock. Et là au moins, on sait pourquoi les oiseaux attaquent les enfants, parce qu'ils n'ont rien d'autre à manger. Kader Attia semble avoir voulu montrer sa nostalgie de l'enfance, cette période qu'on voit disparaitre avec mélancolie. On peut aussi y voir la décrépitude du temps qui passe ou une attaque contre la société de consommation (le capitalisme s'engraissant même sur le dos d'innocents bambins : prostitution, marketing publicitaire, guerre, travail des enfants.... )



"FLYING RATS" de KADER ATTIA 2005 à la sucrière dans le cadre de la biennale d'art conteporain de Lyon "l'expérience de la durée"                              "FLYING RATS" de KADER ATTIA 2005 à la sucrière dans le cadre de la biennale d'art conteporain de Lyon "l'expérience de la durée"



Personnellement (et je pensais dans un premier temps que c'était aussi l'interprétation de l'auteur), j'y ai plutôt vu une métaphore sur la cruauté de l'enfance et à l'instar de Didier Super, je suis assez partisan du massacre ( ou tout au moins de l'internement en camp de concentration ) de tout ce qui fait moins d' 1m20 sur cette planète. Non mais sérieusement, c'est gentil un enfant ? C'est vraiment le symbole de l'innocence ? Vous avez déjà essayé de prendre un jouet à un gosse ? Vous vous êtes promené récemment dans une cour de récréation pour voir comment la masse des morveux traite le moindre d'entre eux ayant le tort d'être un tout petit peu différent ? (gros, noir, grand, handicapé...)  


Je m'attendais donc plutôt à une polémique autour du sujet de l'enfance, à base de ligue familiale pour la sauvegarde de nos chères têtes blondes .... et bien que nenni ! Polémique il y a bien, mais pas autour du traitement métaphorique réservé aux enfants, mais autour de celui réservé ... aux pigeons !!!



"FLYING RATS" de KADER ATTIA 2005 à la sucrière dans le cadre de la biennale d'art conteporain de Lyon "l'expérience de la durée"



L'auteur est accusé de tous les maux, parce qu'il a osé traiter les pigeons des villes, de race dégénérescente vecteur de maladies !! En plus il utilise des animaux vivants sans leur avoir demandé leur consentement (si ça se trouve certains étaient mineurs au moment des faits !) Non, mais Kader, ça va pas mon garçon ?!? Engraisser des pigeons à coup de grains de maïs, au chaud, en plein hiver, sous surveillance vétérinaire... Tu peux pas les laisser jouer dehors dans la neige ???


Sincèrement, j'ai jamais vu des pigeons aussi gras de toute ma vie. Ils tiennent plus du poulet que du pigeon, à tel point qu'on s'attend bientôt à une nouvelle levée de boucliers contre les méfaits du cholestérol...

         

"FLYING RATS" de KADER ATTIA 2005 à la sucrière dans le cadre de la biennale d'art conteporain de Lyon "l'expérience de la durée"

 

Faut-il utiliser des animaux vivants dans une oeuvre d'art ? L'artiste est-il libre de tout faire ? Faut-il absolument choquer pour faire parler de soi ? Un artiste juif et arabe, peut-il intégrer le mot "rat" dans le titre de son oeuvre (sic !) ? Le pigeon c'est meilleur avec des petits pois ou des patates sautées ?


Voici quelques-unes des passionnantes questions auxquelles vous trouverez la réponse en lisant l'article qui suit : http://cousin.pascal1.free.fr/coups_g1.html


Et je tiens tout particulièrement à vous signaler le sublime (et malheureusement constant) délire de ma consoeur de chez Over-Blog : http://psychanalyse-et-animaux.over-blog.com/article-891458.html. Là, on atteint vraiment des sommets !!!



Et bien si non, ça s'appelle "Flying rats" et c'est une installation de Kader Attia à La Sucrière, dans le cadre de la huitième biennale d'art contemporain de Lyon, "Expérience de la durée", jusqu'au 31 décembre 2005.

Publié dans EXPOs

Commenter cet article

zoso 25/03/2006 23:18

De quoi nous instruire .... "Aux dernières nouvelles ( ajouté le 26.10.2005)les expériences faites sur les pigeons convergent: pas de virus de grippe aviaire H5N1 qui les rendent maldes, et ce virus ne résiste pas en eux donc ils ne sont pas vecteurs sains. " Je trouve ça un peu léger. Venant de n'importe qui d'autre, j'aurais plutôt tendance à le croire à priori, mais venant de vous... Pourquoi tant de haine de l'espèce humaine ? Pourquoi un tel déferlement de bétise ? A quand votre combat contre les tortures infligées aux carottes rapées ? Et votre analyse, ça avance, JO ? Bon courage...

Jo 25/03/2006 21:49

il ya sur mon blog de quoi vous instruire: non, je ne delire pas qd je dis que les pigeons n'attrappent pas la GA et si vous étiez un peu informée, vous le sauriez...mais la curiosité ne vous etouffe pas autant que la diffamation, sans doute.

Jesseqpf 25/03/2006 11:16


http://fdrrbsefqabbq.host.com
desk3
[url=http://fdrsbsefqabbq.host.com]desk4[/url]
[link=http://fdrabsefqabbq.host.com]desk6[/link]

zoso 08/03/2006 00:09

Les pigeons n'attrapent pas la grippe aviaire ??? Première nouvelle !
Encore un délire personnel ????
(je ne parle évidemment pas de statistiques. il est effectivement peu probable qu'un oiseau migrateur se pose au milieu du champs de mars pour raconter ses vacances au sénégal au premier pigeon venu. Il garde ça pour ses amis à la maison, évidemment ! )

Jo 05/03/2006 12:26

Ah!consoeur...je comprends...c'est en tant qu'overbloguienne et pas que psy. Oui, je me disais aussi que vous n'étiez pas psy. Bon, en ces temps de grippe aviaire, les oiseaux sont persécutés et c'est vrai qu'il vaut mieux pour un oiseau se trouver bien nourri par Kader, que dans la rue...famélique et malade. Mais c'est pas une raison pour dire des conneries: les pigeons ne nous transmettent aucune maladie et n'attrapent pas la Grippe aviaire.... A moins que ce ne soit vous qui déliriez là dessus comme la plupart des gens. J'ai relu mon article et je l'ai trouvé bien. Merci donc de m'avoir permis ce petit voyage dans le temps.