Seulement 26 sports à Londres en 2012

Publié le par Zoso

Vingt-six sports seulement seront représentés aux Jeux de Londres en 2012

 

Comme je l'avais expliqué dans un article précédent, le CIO votait aujourd'hui pour désigner les sports présents au JO de 2012 à Londres. En effet, depuis le congrès de Mexico, en novembre 2002, la liste des 28 sports olympiques d'été n'est plus immuable et sera d'ailleurs remise en question après chaque olympiade, seuls les quotas de compétitions (301) et le nombre d'athlètes (10.500) restant immuablement fixes. Après avoir exclu le base-ball et le softball des jeux Olympiques, vendredi matin, le Comité international olympique devait se mettre d'accord pour désigner de nouveaux entrants. Ce ne fut pas le cas et le nombre de sports au programme des Jeux de 2012 est donc ramené à 26.

 

Aucun sport n'a obtenu lors d'un vote public les deux tiers des suffrages nécessaires pour figurer au programme des JO-2012. Cinq nouveaux sports étaient sur les rangs pour rentrer aux Jeux d'été : karaté, roller, golf, squash et rugby à sept. Le golf a été le premier éliminé, avant le roller et le rugby à sept.

Le squash et le karaté avaient tous deux obtenu 51% des votes qui les rendaient éligibles, mais n'ont pas obtenu les deux tiers qui leur auraient, selon les statuts du CIO, permis d'entrer au programme des JO-2012.
 

La nouvelle liste des 26 sports olympiques d'été, à partir de 2012, est désormais la suivante: athlétisme, aviron, badminton, basket-ball, boxe, canoë-kayak, cyclisme, équitation, escrime, football, gymnastique, haltérophilie, handball, hockey, judo, lutte, natation, pentathlon moderne, taekwondo, tennis, tennis de table, tir, tir à l'arc, triathlon, voile, volley-ball.

Le pentathlon moderne, souvent désigné comme en danger, reste donc olympique, ainsi que le taekwondo, dont on avait parfois prédit l'exclusion.

La bagarre va maintenant se reporter, lors de la commission exécutive qui doit se réunir en octobre prochain à Lausanne, sur les quotas (10.500 athlètes) et les disciplines (301), qui bénéficient des retraits du base-ball et du softball.

C'est elle qui se prononcera sur d'éventuels changements dans la nature des disciplines, qui pourrait aboutir à une nouvelle répartition du nombre d'épreuves dans chacun des vingt-six sports maintenus.

Le rapport, pour l'évaluation des sports, est fondé sur trente-trois critères, parmi lesquels figurent la popularité, l'attrait et l'intérêt des médias (télévisions et presse).

Le base-ball et le softball auront donc pâti de n'être pas vraiment universellement populaires. Le base-ball, sport olympique contrairement au tennis par exemple, n'avait jamais réussi à attirer aux Jeux les grandes vedettes de la discipline, jouant le plus souvent dans de grandes équipes américaines.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article