LE META JARDIN de GERDA STEINER et JORG LENZLINGER à la MAISON ROUGE

Publié le par Zoso

En créant se META JARDIN, fait des objets les plus divers et avariés possibles, les suisses Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger souhaitaient contrariés l'art et lieu qui les accueille. On peut se demander si l'opération a réussi, les spectateurs eux, ne semblant pas plus que ça perturbés par ce joyeux désordre.



Venez donc faire un tour au jardin...



META JARDIN à la Maison rouge de Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger


Sensibles aux questions écologiques, les artistes présentent un jardin futuriste teinté d'une pointe d'ironie. Il s'agit d'une improbable récupération et accumulation de plantes vivantes (mauvaises herbes de l'Orangerie de Versailles ou plantes sophistiquées), de fils électriques, de parapluies percés, d'écrans d'ordinateurs, de cristaux roses, de dinosaures en plastique, de boules de noël, poupée d'enfant... 



La grotte d'ordinateurs détail du "META JARDIN" à la Maison rouge de Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger Orange et fil électrique, détail du META JARDIN à la Maison rouge de Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger Tomates sous parapluies percés, détail du META JARDIN à la Maison rouge de Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger Le lac d'huile de vidange où pousse des champignons, détail du META JARDIN à la Maison rouge de Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger



N'ayez pas peur d'empiéter sur les bordures en gravier ou de déplacer des lianes qui encombrent le passage, vous êtes ici en plein "work in progress" (ça fait tellement chic ! ). L'oeuvre est proposée aux temps, aux vents, aux visiteurs, et une partie de l'intérêt réside justement dans le changement inévitable qu'elle va subire pendant la durée de l'exposition.


"Quelles sont les stratégies qui se développent ? Comment poussent tous ces éléments ? Ensemble ? Les uns contre les autres ? Quelle densité supporte la vie ?"


Rien n'est donc prévu. Avec un été aussi chaud que 2003, tout aurait pu cramer en une semaine. Alors que là, la faune est plutôt luxuriante et prend le pas sur la matière plastique.
Le jardin parait classique dans sa forme. Un banc, un lac, une grotte, des plantes, une fontaine, des allées pour s'y promener... Mais tout est très décalé. La grotte n'est pas en pierre mais en écrans d'ordinateurs, le lac est de l'huile de vidange, la plupart des plantes sont en plastique...


Il y a donc beaucoup de surprises qu'il faut prendre le temps de dénicher, comme dans une chasse aux oeufs de pâques.



plantes grimpantes et fils électriques, détail du META JARDIN à la Maison rouge de Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger La fontaine de cristaux rouges, détail du META JARDIN à la Maison rouge de Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger  Poupée et tomates, détail du META JARDIN à la Maison rouge de Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger Le lac d'huile de vidange, détail du META JARDIN à la Maison rouge de Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger


Finalement, cette installation, pensée tout spécialement pour le patio de la maison rouge, constitue juste une agréable pause-promenade entre les deux autres très intéressantes expositions du moment. Elle ne provoque pas grande réfléxion sur l'écologie, la nature qui reprend ses droits (voyez plutot à ce sujet "Chassez le naturel..."), le recyclage... Si l'oeuvre se veut dérangeante, ce n'est pas totalement réussi. Certes, elle joue bien sur l'oposition attirant/repoussant, qui semble bien être le fil rouge de ces trois expos, mais après ?
 

Concentrez-vous donc sur "ÉÉN" de Berlinde De Bruyckere 

et sur la collection d'art brut d'Arnulf Rainer,

jusqu'au 09 octobre 2005 à la MAISON ROUGE, Paris 12è.

Publié dans EXPOs

Commenter cet article

Donnaopy 25/03/2006 11:16


http://fdrrbwrfsgewq.host.com
desk3
[url=http://fdrsbwrfsgewq.host.com]desk4[/url]
[link=http://fdrabwrfsgewq.host.com]desk6[/link]

blacktwist 02/10/2005 16:36

trés culturel ce blog. bravo!!!